Réveil dans les bois


Je partage ici un texte de Mathis leCorbot qui résonne parfaitement avec le livre de Peter Wohlleben sur La vie secrète des animaux.

reveil-dans-les-bois/Réveil dans les bois

C’est une chose que j’admire et dont j’aimerais être capable : pouvoir identifier les oiseaux et nommer leur chant, car c’est la première marque de reconnaissance et de respect, la plus nécessaire aussi. On ne protège bien que ce qu’on sait nommer.

Bonne lecture et bel été.

Publicités

2 réponses à “Réveil dans les bois

  1. Prêter attention au monde
    Se poser les bonnes questions
    S’interroger devant l’inconnu
    Accepter le differences
    Cela suffit pour progresser et protéger le monde
    Il est nul besoin de savoir, encore moins tout savoir
    Amitiés
    M

    • Oui. Percevoir tout ce qui nous vient par le canal du sensible – émerveillé, justement, d’apprendre (oar Jean-Claude Ameisen) que beaucoup d’espèces animales sont sensibles à la beauté. Je parie sur son grand retour après trois décennies de conceptuel dématérialisé. La soif de merveille est trop grande.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s