Les trois génies


Le Génie du chêne et le Génie des pierres regardaient passer le Génie des mots sur un petit sentier de montagne étroit, glissant.

Il s’en sortait pluôt bien, sautillant de pierre en pierre, d’un pied sûr.

Hum, fit le Génie du chêne.

Oui, répondit le Génie des pierres.

Mais bon, fit le Génie du chêne.

C’est sûr, ajouta le Génie des pierres.

Lorsqu’il passa devant eux, le Génie des mots leur fit un geste amical et respectueux.

Bonjour les amis! S’écria t’il.

Tu vois, fit le Génie du chêne, un peu gêné.

Comme quoi, répondit le Génie des pierres.

2 réponses à “Les trois génies

  1. Corinne de Longuemar

    Ex-cellent !!! Bonnes vacances ♥️🌞🌟

    Envoyé de mon iPhone

    >

  2. J’aime beaucoup tes textes courts entre le conte soufi et le haïku. Je t’appelle Bises Christiane

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s