L’amour du jeu


Et si la réelle authenticité, c’était de se réconcilier avec l’acteur en nous? Celui qui fut d’abord un enfant s’amusant à incarner des personnages, à épouser leurs intentions secrètes et voir le monde à travers leurs yeux? Les enfants ne cessent de se réinventer, sans pour autant trahir leur fibre profonde. Certains vieillards, à l’issue d’une belle et longue vie, allégés des devoirs et des apparences, renouent avec ce côté ludique, profondément humain, suscitant parfois l’incompréhension. Entre les deux, l’adulte a bien du mal à maintenir ce qu’il prend pour de l’intégrité. Il s’en tient à la partition, oubliant la musique.

Publicités

2 réponses à “L’amour du jeu

  1. Catherine Willis

    Ce que vous ecrivez , cher Robert, a pour moi une resonance. Signalez vous quand vous etes dans mes parages; le bd Beaumarchais, et venez boire un bol de sauge dans mon atelier. Namaste. Catherine.

    >

  2. Bonjour l’Ami ! Merci.
    Il me semble toutefois que la fraîcheur d’une posture au quotidien permet de rester éternellement jeune !! Et c’est potentiellement la portée de chacun. Vive l’amour de soi, le goût des autres et le lâcher prise !
    Aller voir de ce point de vue là l’incroyable exposition de Kupka au Grand Palais, leçon de jeunesse, de créativité constante, de surmonter ses peurs et de remise en cause.
    Bien à toi
    M

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s