Plaisir et discipline


Inspiré par le livre de Peter Bregman « 18 minutes »

« Qu’est-ce qui devient possible avec la discipline? »
Question magique : le fait de la formuler ainsi change toute la perspective et la dynamique. La corvée devient élan, la punition, récompense future.
Dans le train qui m’amène de Paris à la Ferté Bernard, le fait de répéter cette formule comme un mantra me rappelle toutes mes réussites passées : tout ce que j’ai su mettre en place et continuer grâce à la discipline.
Je sais que je sais faire.
J’ai créé ce blog et j’ai tenu mon pari d’ècrire, tout un été, puis de nouveau l’année suivante. Et presque tous les ans, depuis bientôt dix ans. Ce n’est pas rien. Cela crée de la profondeur. La parole et la pensée respirent, évoluent, s’imprègnent de toutes les couleurs et des textures de la vie.
J’ai transformé mon rapport au Temps, devenu un précieux allié, l’espace des réalisations. Je le savoure, et souvent je m’en libère aussi, je l’oublie. Je pousse en lui comme un arbre fruitier dans un jardin.

Qu’est-ce qui devient possible avec de la discipline?
Paradoxalement, le plaisir.
On le croit souvent ennemi de la discipline, alors qu’il peut en être aussi le résultat.
Plaisir de sentir son corps réagir, après quelques séances de sport.
Plaisir d’écrire avec facilité, de s’organiser sans effort, de recevoir des compliments sur ses résultats.
Plaisir de goûter la liberté gagnée, quand on sait qu’on sait faire. Autonomie.
Plaisir de jouir de ses vacances, en famille, avec des amis, de goûter un fruit, de ne rien faire d’utile et de pouvoir se le permettre.
Comme un ancien fumeur heureux de respirer, gagner en intensité de vie, repousser ses limites et voir s’ouvrir de nouveaux horizons : vue comme cela, qui ne désirerait avoir la discipline pour amie?

Post-scriptum : plaisir de passer une heure à retrouver vos noms, mettre en forme ma liste de diffusion, penser à chacune, chacun de vous … et me promettre d’écrire, de vous écrire, plus souvent.

 

4 réponses à “Plaisir et discipline

  1. Merci Cher Ami pour tes écrits de-ci de-là tes pérégrinations, tes voyages, le temps qui passe et qui revient. Merci de ce dernier texte sur la discipline, je le partage entièrement, j’y ajouterai sans doute, ses corolaires que sont la persévérance et la volonté. Mes images du matin me donnent ce même plaisir que celui que tu décris pour toi-même : celui, finalement, de nous permettre de mesurer le temps qui passe et de le savourer. Bel été à toi l’Ami.
    Matthieu

  2. Bel été à toi Matthieu, et merci pour ces beaux rendez-vous en images que tu nous offres our après jour, été comme hiver.

  3. Merci beaucoup Robert pour ces partages vivifiants 😊

    Et merci aussi pour ce beau texte qui réhabilite la discipline… dans ce monde de l’instantané et du « Je fais ce que je veux quand je veux » rappeler que la discipline est, elle aussi, « Faire ce que je veux quand je veux » est très opportun.
    Car avec discipline je fais finalement plus de choses intentionnelles que sans. 😉

  4. such a perfect piece. Of course discipline gives pleasure, it simply takes the discipline to stick with whatever it is to finally find the pleasure. I love how you write and always how you find joy in details

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s