douce tyrannie


Avant d’aborder La carte et le territoire de Houellebecq, un extrait de l’interview de Raffaele Simone dans le Monde Magazine :

Qui est ce  » monstre doux «  dont vous parlez dans votre livre ?

Raffaele Simone : Dans De la démocratie en AmériqueAlexis de Tocqueville décrit une nouvelle forme de domination. Elle s’ingérerait jusque dans la vie privée des citoyens, développant un autoritarisme « plus étendu et plus doux », qui « dégraderait les hommes sans les tourmenter ». Ce nouveau pouvoir, pour lequel, dit-il, « les anciens mots de despotisme et de tyrannie ne conviennent pas », transformerait les citoyens qui se sont battus pour la liberté en« une foule innombrable d’hommes semblables (…) qui tournent sans repos pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, (…) où chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée des autres ».

Publicités

2 réponses à “douce tyrannie

  1. Ça me fait penser à deux petits livres. L’un est extrêmement perspicace, avalé en une fois quitte à me coucher tard : Le guide du démocrate . Le sous-titre : les clés pour gérer une vie sans projet. On y est…
    Beaucoup de nos paradoxes y passent, décryptés, dans la langue-même qui les a fait passer pour de simples « petites faiblesses » – alors qu’il y a de véritables renonciations : une révélation, enfin un livre qui met des mots sur cette impression diffuse que les mots sont au service d’une soumission qui ne dit pas son nom.

    D’où un autre livre, essentiel : Le discours de la servitude volontaire, de La Boétie. Beaucoup de passages n’ont pas pris une ride… On le trouve dans la collection des « Mille et une nuits ».

    Quant à Houellebecq, je ne connais pas, mais j’ai lu tout récemment une amusante critique par la critique, sur le site de Claro (qui vient de sortir CosmOz) : montage d’extraits de critiques, alternés avec des passages du roman. Façon, probablement, de dénoncer un consensus… Comme je n’en ai pas lu une ligne, je n’ai pas moyen de me faire ma propre opinion. Probablement un peu méchant, mais revigorant ! http://towardgrace.blogspot.com/

  2. Pingback: 2010 en mots clés (et en images) | BuencaRmino

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s